vendredi 9 décembre 2011

Un bœuf gris de la Chine


Un bœuf gris de la Chine,
Couché dans son étable,
Allonge son échine
Et dans le même instant
Un bœuf de l'Uruguay
Se retourne pour voir
Si quelqu'un a bougé
Vole sur l'un et l'autre
A travers jour et nuit
L'oiseau qui fait sans bruit
Le tour de la planète
Et jamais ne la touche
Et jamais ne s'arrête.

Jules Supervielle

Petits Lapons

Dans leur cahute enfumée
Bien soigneusement fermée
Les braves petits lapons
Boivent l'huile de poisson !

Dehors on entend le vent
Pleurer ; Les méchants ours blancs
Grondent en grinçant des dents
Mais dans la brume enfumée
(…)
Les braves petits lapons
Boivent l'huile de poisson...

(…) Georges FOUREST

vendredi 2 décembre 2011

Chez toi, YAKOI ?

video

D'après le texte « Chez moi » de René de Obaldia

Chez moi,dit la petite fille
On élève un éléphant.
Le dimanche son œil brille
Quand papa le peint en blanc.

Chez moi,dit le petit garçon
On élève une tortue.
Elle chante des chansons
En latin et en laitue.

Chez moi, dit la petite fille
Notre vaisselle est en or,
Quand on mange des lentilles
On croit manger un trésor.

Chez moi,dit le petit garçon
Nous avons une soupière
Qui vient tout droit de Soissons
Quand Clovis était notaire.

Chez moi,dit la petite fille
Ma grand-mère a cent mille ans.
Elle joue aux billes
Tout en se curant les dents.

Chez moi,dit le petit garçon
Mon grand-père a une barbe
Pleine pleine de pinsons
Qui empeste la rhubarbe.

Chez moi, dit la petite fille
Il y a trois cheminées
Et lorsque le feu pétille
On a chaud de trois côtés.

…Chez moi, dit le petit garçon
Vit un empereur chinois
Il dort sur le paillasson
Aussi bien qu’un Iroquois.

Iroquois ! Dit la petite fille !
Tu veux te moquer de moi !
Si je trouve une aiguille
Je vais te piquer le doigt !

Ce que c’est d’être une fille !
Répond le petit garçon.
Tu es bête comme une anguille
Bête comme un saucisson.

C’est moi qu’ai pris la bastille
Quand t’étais dans les oignons.
Mais à une telle quille
Je n’en dirai pas plus long.

René de Obaldia

vendredi 25 novembre 2011

Le Dromadaire




Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d’Alfaroubeira
Courut le monde et l’admira.
Il fit ce que je voudrais faire
Si j’avais quatre dromadaires.

Guillaume Apollinaire

IXATNU SIOFNNUT I AVAY


Y avait une fois un taxi
Taxi taxi taximètre
Qui circulait dans Paris
Taxi taxi taxi cuit

Il aimait tant les voyages
Taxi taxi taximètre
Qu’il allait jusqu’en Hongrie
Taxi taxi taxi cuit

Raymond Queneau

L'igloo



Je vis caché
dans un trou
tout au fond
de mon igloo
J'attends
un peu de soleil
un petit
clin d'oeil
du ciel
Je guette
avec gourmandise
un amour

sur la banquise







Patrick Joquel

Le baobab


Tu as raison
de regarder passer les belles Sénégalaises
dans leurs robes colorées
comme le vent de la savane
les pieds nus sans laisser de traces
Tu as raison de mettre
dans ton rare feuillage
les hérons blancs
et les cigognes que l'on aime
Tu as raison aussi d'accueillir
les vilains oiseaux au cou nu
et qui sont ô sorcier
sous ta protection.

Michel Cossem

lundi 14 novembre 2011

Le parapluie











Un parapluie
Prit le train pour Paris
En compagnie d'une mamanrapluie.

Il pleuvait beaucoup ce soir-là
Mais dans le train
Il n'y avait personne

Elle pleura un peu
Puis ils se plurent beaucoup
Au retour tout le ciel était bleu

Paul Vincensini

Route nationale 7

Ecouter la chanson...

video


De toutes les routes de France d'Europe
Celle que j'préfère est celle qui conduit
En auto ou en auto-stop
Vers les rivages du Midi

Nationale Sept
Il faut la prendre qu'on aille à Rome à Sète

Que l'on soit deux trois quatre cinq six ou sept
C'est une route qui fait recette
Route des vacances
Qui traverse la Bourgogne et la Provence
Qui fait d'Paris un p'tit faubourg d'Valence
Et la banlieue d'Saint-Paul de Vence
Le ciel d'été
Remplit nos cœur de sa lucidité
Chasse les aigreurs et les acidités
Qui font l'malheur des grandes cités
Tout excitées
On chante, on fête
Les oliviers sont bleus ma p'tite Lisette
L'amour joyeux est là qui fait risette
On est heureux Nationale 7.

Paroles et Musique: Charles Trenet © - 1955